Après le report au 27 septembre de la votation sur l’initiative de résiliation en raison du coronavirus, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, cheffe du Département fédéral de justice et police, a relancé la campagne de votation lors d’une conférence de presse à Berne. Elle était accompagnée de représentants des syndicats, des PME et des employeurs. Les orateurs ont mis en évidence les dangers et les conséquences de l’initiative. Et il y a une chose sur laquelle le Conseil fédéral, l’Union syndicale suisse, l’USAM, l’Union patronale et Travail.Suisse sont d’accord. Pour eux, les accords bilatéraux sont une réussite depuis 18 ans et ils veulent continuer sur cette voie. En temps de crise, des relations bien réglées et stables avec l’UE – c’est à dire notre plus important partenaire commercial – sont plus importantes que jamais.

Karin Keller-Sutter : “Ce n’est pas le bon moment pour tenter des expériences hautement risquées”

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a de nouveau mis en garde contre l’acceptation de l’initiative de résiliation: “Si nous disions oui, nous compromettrions à la légère les relations stables avec nos voisins”. Elle a également souligné que non seulement la libre circulation des personnes était en jeu dans l’initiative de résiliation, mais aussi l’ensemble des accords bilatéraux I. En effet, en raison de la clause dite “guillotine”, les sept accords qui forment ce paquet, dont la libre circulation des personnes, seraient automatiquement résiliés si un seul l’était. Ce ne serait pas le bon moment de tenter une telle aventure politique, compte tenu du fait que nous sommes toujours aux prises avec les conséquences de la crise du coronavirus et en pleine récession.

Hans-Ulrich Bigler : “La libre circulation des personnes est essentielle pour la survie des PME”

Hans-Ulrich Bigler, directeur de l’Union suisse des arts et métiers, va dans la même direction. Il a rappelé que plus de 50 % des PME suisses exportent et dépendent donc directement des accords bilatéraux. En outre, les entreprises basées en Suisse continueront à avoir besoin de spécialistes européens qualifiés à l’avenir. Sans cela, de nombreuses entreprises ne seraient plus en mesure d’honorer les commandes. Il a également attiré l’attention sur le fait que la crise du coronavirus a montré l’importance systémique des PME. Elles ont besoin de la libre circulation des personnes et il serait irresponsable de leur rendre difficile maintenant l’accès aux spécialistes européens.

Pierre-Yves Maillard : “L’initiative de résiliation veut supprimer les mesures d’accompagnement

Au cours de la conférence de presse, Karin Keller-Sutter a également expliqué que les travailleurs européens n’écarteront pas les Suisses du marché du travail. Les mesures d’accompagnement fonctionnent bien aujourd’hui et les employeurs prennent leur responsabilité au sérieux. Pierre-Yves Maillard, président de l’Union syndicale suisse, estime cependant qu’elles sont menacées par l’initiative de résiliation. L’objectif de l’UDC a toujours été de déréglementer le marché du travail suisse. Avec l’initiative de résiliation, elle veut également éliminer les mesures d’accompagnement. Pour M. Maillard, il est clair que “cela augmenterait la pression sur les salaires suisses et affaiblirait les mécanismes de contrôle et de protection éprouvés”. Il en résulterait une précarisation du marché du travail suisse.

Nous nous réjouissons de la position claire du Conseil fédéral et des partenaires sociaux. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons repousser cette initiative extrême et maintenir la voie bilatérale.

Conseil fédéral Union syndicale suisse Union suisse des arts et métiers / TravailSuisse

logo-sam-fr-hoch-w

Campagne contre l’initiative de résiliation des accords bilatéraux 
Pour une Suisse ouverte + souveraine

Impressum / Politique de confidentialité

Nous utilisons des cookies pour personnaliser les contenus et annonces, pour proposer des fonctions liées aux réseaux sociaux et pour analyser l'utilisation du site internet. De plus, nous transmettons à nos partenaires dans les domaines des réseaux sociaux, de la publicité et de l'analyse, des informations sur l'utilisation du site. En poursuivant la navigation, vous acceptez les cookies.
Protection des données
Paramètres
Accepter tous les cookies
Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En utilisant ces services, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Protection des données
Paramètres
Accepter tous les cookies